Home Actualités des Altcoins Les entreprises de cryptographie abandonnent le marché canadien : Un initié de l’industrie révèle les secrets de la réglementation.

Les entreprises de cryptographie abandonnent le marché canadien : Un initié de l’industrie révèle les secrets de la réglementation.

Crypto Firms Canada

Dans une tournure surprenante, plusieurs sociétés de crypto-monnaies de premier plan, dont Binance, dYdX et Bybit, ont récemment fait les gros titres en annonçant leur décision d’abandonner le marché canadien. Cet exode inattendu a laissé les experts du secteur et les investisseurs perplexes, cherchant à savoir pourquoi ces entreprises tournent le dos au Canada. Dans une interview exclusive, Pamela Draper, présidente-directrice générale de Bitvo, une plateforme de crypto-monnaie de premier plan, dévoile les secrets de la réglementation qui sous-tendent cette évolution du marché, en mettant en lumière les vérités cachées qui sont à l’origine de cette perturbation.

Lors de la conférence Collision qui s’est tenue à Toronto, Mme Draper a fait part de ses réflexions approfondies sur la situation, en attirant l’attention sur les poursuites engagées contre Binance et Coinbase par la Securities and Exchange Commission (Commission des opérations de bourse) des États-Unis. Elle a souligné l’importance du régime réglementaire canadien, qui fournit des lignes directrices claires et un cadre dans lequel les entreprises peuvent opérer. Contrairement à d’autres juridictions en proie à des incertitudes, le Canada se distingue comme l’un des rares endroits où les entreprises de crypto-monnaie peuvent naviguer dans un paysage réglementaire bien établi.

« Même si vous n’êtes pas d’accord avec tous les aspects de la réglementation, explique M. Draper, le Canada offre un bac à sable de règles qui peuvent être suivies, ce qui donne aux entreprises un sentiment de stabilité et de structure. Cette stabilité a permis aux entreprises de cryptographie d’opérer en toute confiance, en connaissant les lignes directrices auxquelles elles doivent se conformer. En revanche, les entreprises d’autres pays sont confrontées à d’incessantes batailles juridiques et à des réglementations en constante évolution, ce qui est source d’incertitude et entrave leur capacité à prospérer.

Toutefois, M. Draper reconnaît que toutes les entreprises ne sont pas prêtes à investir les ressources nécessaires pour s’établir dans l’environnement réglementaire du Canada. La mise en conformité avec les réglementations canadiennes nécessite des efforts et des engagements financiers importants, notamment la mise en place d’infrastructures, le recrutement de personnel et la prise en charge des frais de justice. Pour certaines entreprises, les coûts et la complexité liés au respect de ces exigences l’emportent sur les avantages potentiels de l’accès au marché canadien.

L’échec de l’opération d’acquisition entre Bitvo et FTX, une bourse d’échange de cryptomonnaies aujourd’hui disparue, illustre parfaitement les difficultés rencontrées dans le cadre de la réglementation. Début novembre 2022, M. Draper a d’abord rejeté les inquiétudes concernant la liquidité de FTX, compte tenu de la réputation de la bourse en tant que porte-flambeau qui repousse les limites de la réglementation. FTX avait récemment bouclé un énorme tour de table de 400 millions de dollars, consolidant son évaluation dans la fourchette des milliards de dollars. Cependant, la déclaration de faillite qui a suivi et l’arrestation de l’ancien PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, ont provoqué une onde de choc dans le secteur.

Mme Draper s’est dite convaincue que ces événements imprévus ont effectivement éliminé les mauvais acteurs du marché, laissant derrière eux des entreprises véritablement engagées à opérer de manière conforme et responsable. Les récentes annonces de réduction ou d’abandon des activités au Canada par Bybit, Binance, dYdX, OKX et Paxos soulignent encore les défis réglementaires auxquels sont confrontés les acteurs du secteur.

Parallèlement à la conférence Collision, des législateurs canadiens ont publié un rapport soulignant les avantages considérables et le potentiel inexploité de la technologie blockchain dans divers secteurs. Ce rapport témoigne d’une reconnaissance croissante du pouvoir de transformation de la technologie des grands livres distribués et de la nécessité de trouver un équilibre entre la surveillance réglementaire et l’innovation. Alors que le Canada réévalue son cadre réglementaire, il vise à créer un environnement qui encourage les innovations basées sur la blockchain tout en assurant la protection des investisseurs et l’intégrité du marché.

Dans le paysage en constante évolution des cryptomonnaies, la dynamique réglementaire joue un rôle crucial dans la croissance et la durabilité du secteur. Alors que le monde entier suit l’évolution de la situation au Canada, les dirigeants du secteur et les régulateurs sont confrontés au défi de trouver l’équilibre délicat qui permettra aux entreprises de cryptographie de prospérer, tout en préservant les intérêts de toutes les parties prenantes.

Read more about:
Share on

dan saada

Dan possède un master en finance de l'ISEG (France), il est également fan de cryptomonnaies et de minage.

Crypto newsletter

Get the latest Crypto & Blockchain News in your inbox.

By clicking Subscribe, you agree to our Privacy Policy.