Home Actualités des Altcoins Cameron Winklevoss, PDG de Gemini, menace d’intenter une action en justice contre le groupe de monnaies numériques en raison des retards dans la distribution des fonds.

Cameron Winklevoss, PDG de Gemini, menace d’intenter une action en justice contre le groupe de monnaies numériques en raison des retards dans la distribution des fonds.

Digital Currency

Cameron Winklevoss, PDG de Gemini, a jeté le gant dans une bataille aux enjeux considérables contre Digital Currency Group (DCG) et son PDG, Barry Silbert. Le litige porte sur le règlement des fonds dus à Gemini par le prêteur Genesis en faillite, et M. Winklevoss ne mâche pas ses mots. Dans une lettre ouverte cinglante, il accuse DCG de comportement frauduleux, créant une culture du mensonge et de la tromperie qui a laissé les 232 000 utilisateurs d’Earn de Gemini dans l’expectative.

Mais l’accusation qui semble avoir touché un point sensible chez les Winklevoss est l’affirmation audacieuse de Silbert d’être la victime de cette débâcle. M. Winklevoss fait remarquer avec sarcasme qu’il faut être un peu particulier pour devoir 3,3 milliards de dollars à des centaines de milliers de personnes et continuer à croire que ce sont elles qui sont lésées. Il compare même l’illusion de Silbert à celle de Sam Bankman-Fried, une figure de l’industrie connue pour son audace.

Dans une lettre ouverte adressée à Barry Silbert, M. Winklevoss ne mâche pas ses mots. Il affirme que DCG a encouragé une culture du mensonge et de la tromperie, entravant intentionnellement le processus de résolution et laissant les utilisateurs de Gemini dans une position précaire. Les accusations portées contre DCG ont provoqué une onde de choc dans le secteur, attirant l’attention sur les problèmes sous-jacents qui passent souvent inaperçus.

Un grief particulier soulevé par M. Winklevoss est le fait que M. Silbert se soit présenté comme une victime. Avec une pointe de sarcasme, M. Winklevoss se demande comment quelqu’un qui doit des milliards de dollars à des centaines de milliers de personnes peut se considérer comme la partie lésée. Il compare l’illusion perçue par Silbert à l’audace dont a fait preuve Sam Bankman-Fried, une figure de l’industrie.

La saga Genesis a commencé lorsque le prêteur, une filiale de DCG, a temporairement suspendu les retraits du programme Earn de Gemini le 16 novembre 2022, en invoquant des turbulences sans précédent sur le marché. La situation a rapidement dégénéré en faillite, Genesis se plaçant sous la protection du chapitre 11 le 19 janvier 2023. Aujourd’hui, Gemini cherche à récupérer sa juste part des milliards que Genesis doit à ses créanciers.

Cependant, le processus de résolution a été loin d’être sans heurts, les multiples retards ayant coûté à Gemini plus de 100 millions de dollars en honoraires professionnels. Frustrés par cette attente apparemment interminable, les Winklevoss ont lancé un ultimatum à Silbert. L’heure tourne et Silbert doit accepter la meilleure et dernière offre de Gemini avant 16 heures, heure de l’Est, le 6 juillet, faute de quoi il devra faire face à une action en justice imminente le 7 juillet.

En quoi consiste donc l’offre finale de Gemini ? Elle demande à DCG d’effectuer une série de paiements : 275 millions de dollars avant le 21 juillet, 355 millions de dollars supplémentaires avant le 21 juillet 2025 et un paiement final de 835 millions de dollars avant le 21 juillet 2028. La somme totale de 1,47 milliard de dollars n’est pas à prendre à la légère. Gemini insiste pour que les paiements soient effectués sous forme de bitcoins, d’éthers et de dollars américains. Les fonds proposés proviendront de diverses sources, notamment de Genesis Global Trading, d’éventuels remboursements de FTX et d’Alameda Research, ainsi que de jetons tels qu’Avalanche et Near, que Gemini estime pouvoir réclamer à la masse de Three Arrows Capital en cas de faillite.

Pour l’instant, DCG n’a pas donné de réponse immédiate à ces ultimatums, laissant l’industrie dans l’attente impatiente de sa prochaine action.

La bataille en cours entre Gemini et DCG met en lumière les défis et les complexités du secteur des crypto-monnaies. Avec des milliards de dollars en jeu et les intérêts de nombreuses parties prenantes en balance, la résolution de ce litige aura sans aucun doute un impact durable. À l’approche de la date butoir, tous les regards sont tournés vers Winklevoss et Silbert, qui attendent avec impatience l’issue de ce bras de fer aux enjeux considérables.

Dans le monde des crypto-monnaies, une chose est sûre : le drame ne fait que commencer.

Read more about:
Share on

MikeT

Mike T, un journaliste crypto accomplie, captive les auditeurs avec son analyse approfondie et ses reportages perspicaces sur le paysage en constante évolution de la blockchain et des cryptomonnaies. Avec un regard avisé sur les tendances du marché et un talent pour simplifier les concepts complexes, le travail de Mike est devenu une lecture indispensable pour les amateurs de crypto et les nouveaux venus.

Crypto newsletter

Get the latest Crypto & Blockchain News in your inbox.

By clicking Subscribe, you agree to our Privacy Policy.