You have not selected any currencies to display
Home Actualités des Altcoins Binance vise la relance du marché des cryptomonnaies en Inde après une amende de 2 millions de dollars

Binance vise la relance du marché des cryptomonnaies en Inde après une amende de 2 millions de dollars

Binance

Le Economic Times a révélé que la réintégration de Binance dépend de l’obtention d’une inscription auprès de l’Unité de Renseignement Financier (FIU) du ministère des Finances de l’Inde, qui supervise le commerce des actifs virtuels. Des sources suggèrent que Binance vise à se conformer à une législation rigoureuse, y compris la Loi sur la Prévention du Blanchiment d’Argent (PMLA) et les cadres de taxation des cryptomonnaies, ce qui représente un changement significatif par rapport à son négligence passée de ces réglementations.

Malgré le silence de Binance sur le sujet, des spéculations persistent quant au montant exact de l’amende proposée. Cependant, si elle est acceptée, cette démarche pourrait marquer un moment décisif pour Binance et l’industrie des cryptomonnaies en Inde dans son ensemble.

La position réglementaire de l’Inde sur les cryptomonnaies évolue rapidement. En décembre, la FIU a recommandé de restreindre l’accès aux adresses web de neuf plateformes d’échange de cryptomonnaies, dont Binance. Cependant, le ministère des Finances a clarifié que les exigences de conformité s’appliquent à tous les Prestataires de Services d’Actifs Virtuels (VASP), indépendamment de leur présence physique en Inde. Cela souligne l’engagement du gouvernement à intégrer le secteur des cryptomonnaies dans son système financier, avec des obligations strictes telles que la collecte de données KYC et l’inscription auprès de la FIU obligatoires pour tous les VASP opérant en Inde.

Suite à son interdiction fin 2023, Binance envisage apparemment de faire son retour sur le marché des cryptomonnaies en plein essor de l’Inde. La reprise potentielle, selon le Economic Times, implique une amende substantielle, signalant la volonté de la plateforme d’échanger de naviguer dans les cadres réglementaires et de respecter des mesures de conformité strictes.

Des sources indiquent que le plan de réintégration de Binance nécessite une inscription auprès de l’Unité de Renseignement Financier (FIU) de l’Inde, chargée de superviser le commerce des actifs virtuels. Cette démarche souligne l’engagement de la plateforme à respecter les protocoles réglementaires, y compris la Loi sur la Prévention du Blanchiment d’Argent (PMLA) et les cadres de taxation des cryptomonnaies.

Le changement apparent de Binance vers la conformité réglementaire marque un départ notable par rapport à sa position précédente. Des rapports avaient précédemment mis en lumière le non-respect de la plateforme des réglementations fiscales indiennes, en contournant notamment le prélèvement de 1% à la source (TDS) imposé par les plateformes d’échange enregistrées.

La perspective du retour de Binance dans l’écosystème des cryptomonnaies de l’Inde intervient dans le cadre d’une refonte réglementaire plus large visant à intégrer le secteur dans le cadre financier du pays. Des initiatives réglementaires récentes, telles que la collecte obligatoire de données KYC et l’inscription auprès de la FIU pour les entreprises de cryptomonnaies, soulignent l’évolution de la position de l’Inde sur les actifs numériques.

La domination de Binance sur le marché des cryptomonnaies en Inde avant son interdiction ne saurait être surestimée, des rapports indiquant son contrôle sur près de 90% des estimés 4 milliards de dollars de cryptomonnaies détenues par les citoyens indiens. Cette domination était en partie alimentée par le non-respect par Binance des réglementations fiscales indiennes, offrant aux utilisateurs un environnement de trading sans imposition contrairement aux plateformes d’échange enregistrées. Cependant, l’introduction d’une TDS de 1% sur le trading de cryptomonnaies en Inde a déclenché une migration massive d’utilisateurs vers des plateformes d’échange offshore, y compris Binance.

De plus, le cadre réglementaire s’étend au-delà des frontières géographiques, les opérations indiennes des Prestataires de Services d’Actifs Virtuels (VASPs) étant tenues de se conformer aux réglementations PMLA. Cette approche inclusive souligne l’engagement du gouvernement à favoriser la transparence et la responsabilité au sein de l’écosystème des cryptomonnaies.

Le paysage réglementaire évolutif de l’Inde reflète une tendance mondiale plus large visant à établir des lignes directrices claires pour les cryptomonnaies. L’adhésion du Premier Ministre Narendra Modi à la réglementation mondiale des actifs numériques souligne l’impératif d’un cadre réglementaire coordonné pour faire face aux défis émergents.

Le retour potentiel de Binance sur le marché des cryptomonnaies de l’Inde revêt des implications significatives pour la dynamique du marché du pays. Avant son interdiction, Binance aurait commandé une part de marché dominante, représentant une part substantielle des cryptomonnaies détenues par les citoyens indiens.

Cependant, la répression réglementaire a entraîné une migration des utilisateurs vers des plateformes d’échange offshore, soulignant le rôle pivot de la conformité réglementaire dans la formation des dynamiques du marché. La volonté de Binance d’embrasser la surveillance réglementaire marque un changement de paradigme vers un écosystème des cryptomonnaies plus transparent et conforme.

Alors que Binance navigue dans les complexités de la conformité réglementaire, son retour sur le marché des cryptomonnaies de l’Inde pourrait annoncer un nouveau chapitre dans le paysage des actifs numériques du pays. La manœuvre stratégique de la plateforme souligne la nature évolutive des cadres réglementaires et leur impact sur les participants au marché.

Le retour potentiel de Binance en Inde marque un tournant pour l’industrie des cryptomonnaies du pays, avec des implications pour les utilisateurs, les régulateurs et le marché mondial. Alors que l’Inde s’efforce de mettre en place une réglementation complète et une coopération mondiale pour régir les crypt

Read more about:
Share on

dan saada

Dan possède un master en finance de l'ISEG (France), il est également fan de cryptomonnaies et de minage.

Crypto newsletter

Get the latest Crypto & Blockchain News in your inbox.

By clicking Subscribe, you agree to our Privacy Policy.